INTEGRITE TERRITORIALE

Seule en 1896,  seule en 1925,  seule en 1935 et seule à Genève en 1936,  l’Éthiopie s’est battue pour ces principes de liberté, d’indépendance, d’intégrité territoriale, de non-intervention et de sécurité collective qui sont devenues aujourd’hui les préceptes implicites sur lesquels se fonde l’organisation des Nations Unies et qui, par le biais de cette lutte, ont grandement contribué à la réalisation de l’indépendance et à la fin du colonialisme en Afrique.
L’Empereur Haile Selassie I le 1 er.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *